26juin2014

La construction d'une centrale électrique de 120 MW au Mozambique est attribuée à TSK

Le 23 juin dernier, TSK a signé un contrat pour la construction clés en main d'une centrale électrique d'une puissance installée de 120 MW, constituée de 13 moteurs à gaz de marque Rolls Royce, ainsi que la totalité des équipements et des services auxiliaires. On espère également ajouter, de façon immédiate, la sous-station du projet au cahier des charges.

La centrale est située dans la commune de Ressano García au Mozambique (à la frontière avec l'Afrique du Sud), et l'entreprise GIGAWATT est le client final. Le projet sera financé selon la modalité « Project finance » par un groupe d'établissements financiers dirigés par le Standard Chartered Bank. Grâce à son expérience des financements structurés, TSK a réussi à mener à bien cette opération, malgré la complexité de ce type de financements.  

Parallèlement, un contrat d'opération et de maintenance a été signé pour une période de 5 ans (pouvant être prorogé pour deux périodes de 5 ans, jusqu'à un maximum de 15 ans). Pour l'opération et la maintenance, TSK a établi une « Joint Venture » avec EEN, une entreprise au capital Nord-Américain. TSK et EEN possèdent tous deux une grande expérience en O&M de centrales électriques. 

Le montant total du contrat s'élève à 90 millions d'euros et peut atteindre les 150 millions d'euros en fonction des années d'opération et de maintenance.

Suite à la négociation et à la signature de ce contrat, des contacts ont été entrepris au Mozambique. C'est donc un nouveau marché en pleine croissance qui s'ouvre pour TSK, qui consolide ainsi sa présence dans le cône sud de l'Afrique, où il construit actuellement une centrale thermosolaire de 50 MW en Afrique du Sud pour une valeur de 300 millions d'euros.

TSK possède une longue expérience sur le continent africain, où il travaille sans interruption depuis l'année 2000, avec des projets au Maroc, au Sénégal, en Angola, au Soudan, en Algérie, en Afrique du Sud, et dorénavant au Mozambique.
Ce contrat vient s'ajouter à ceux qui ont été dernièrement attribués : une installation de manipulation de matières premières aux États-Unis, une station de traitement des eaux en Colombie et une sous-station électrique en Algérie.

Le groupe d'ingénierie et de technologie TSK a clos l'exercice 2013 avec un chiffre d'affaires de 483 millions d'euros, ce qui représente 16 % de plus que l'année précédente. Pour l'année en cours, l'ingénierie de Gijón dépassera pour la première fois les 500 millions d'euros de ventes, dont 97 % seront issues des marchés internationaux. TSK réalise actuellement des projets dans 16 pays et 4 continents. 

La construction d'une centrale électrique de 120 MW au Mozambique est attribuée à TSK