23déc.2015

Attribution à TSK de la construction d’une centrale géothermique au Mexique

TSK construira pour la Commission Fédérale d’Électricité (CFE) la deuxième phase du champ géothermique Los Azufres III. La centrale, située dans la province de Michoacán à 250 km de la Ville de México, avec une puissance de 25 MW aura une génération moyenne annuelle qui atteint 200 Gigawatts par heure par an. 

Ce projet a été attribué par un processus d’Appel d’offres Public International convoqué par la CFE où l’offre présentée par TSK s’est avérée gagnante avec une évaluation totale de 99,76 points sur 100 possibles. 

En raison de l’envergure de ce contrat, TSK exécutera l’ingénierie, la fourniture des équipements, la construction intégrale et la mise en marche de l’usine géothermique, y compris de la sousstation et de son raccordement au réseau de 115 kV de CFE. Le temps d’exécution est de 30 mois. Les travaux débuteront le mois prochain, en janvier 2016. 

La géothermie est une source d’énergie renouvelable présente et future, profitant de l’énergie provenant de la chaleur de l’intérieur de la Terre. Dans ce projet, concrètement, on extraira de la vapeur du Champ Géothermique Los Azufres, la deuxième réserve géothermique du Mexique et une des plus grandes au monde. Pour capter la vapeur, on réalise des puits d’extraction à des profondeurs allant entre  2 et 2,5 km.

Le fluide qui arrive à la surface provenant de la réserve géothermique est un mélange vapeurliquide qui circule naturellement, sans besoin de pompage artificiel. Après un processus de filtration et de séparation d’eau, la fraction de vapeur entre dans la turbine à une température d’environ 170ºC. La vapeur géothermique fait tourner la turbine, qui est accouplée à un générateur électrique, produisant l’énergie électrique à 13,8 KV, laquelle s’élève à  115 kV dans la sousstation de l’usine pour être ensuite exportée au réseau. 

Le débit de vapeur à la sortie de la turbine est condensé et ensuite refroidi jusqu’à une température proche de 20ºC. A cette température, la vapeur condensée et le fluide géothermique sont réinjectés dans le gisement géothermique afin de pouvoir recommencer le cycle. 

Avec ce projet, TSK conforte sa présence au Mexique, un pays où l’entreprise a exécuté de nombreux projets depuis l’année 2012 et en même temps, elle confirme la Compagnie comme une entreprise leader mondiale dans le secteur des énergies renouvelables, où elle occupe une place déjà importante en matière de technologies éoliennes, hydrauliques et solaires, tant pour le nombre de projets exécutés que pour les solutions technologiques propres développées pour de nombreux projets dans le monde entier.
Attribution à TSK de la construction d’une centrale géothermique au Mexique